Le film du mercredi : Call Me By Your Name, la classe indé

Call_Me_By_Your_Name

L’Italien Luca Guadagnino adapte le livre d’André Aciman et à la surprise générale, les États-Unis se passionnent pour son petit film indépendant. Après A Bigger Slapsh, le réalisateur prouve une nouvelle fois son amour pour la culture européenne et les acteurs talentueux venus des quatre coins du monde.

 Le synopsis

C’est l’été 1983, le jeune Elio 17 ans, passe ses vacances à griffonner des notes de musique, jouer du classique et profite des joies de la villa que possède sa famille «quelque part en Italie». Son père est professeur spécialiste de la culture gréco-romaine et sa mère traductrice. À la maison, le plurilinguisme est de mise, tout le monde se parle en anglais, en français ou encore en italien. Elio est proche de ses parents, qui lui ont donné une très bonne éducation. Intelligent et mystérieux, son aura n’est d’ailleurs pas pour déplaire à la jeune Marzia. Un beau jour, Oliver, venu tout droit des États-Unis afin de poursuivre son doctorat, débarque à la villa. Elio est très vite intrigué par ce jeune premier, plus âgé que lui. Entre eux, le désir grandit tandis que la chaleur de l’été laisse place à la découverte de l’autre et la sensualité.

Résultat de recherche d'images pour "call me by your name affiche*"Notre avis :

★★★

Autour d’une histoire d’une extrême simplicité, la notion d’amour d’été, et presque d’amour d’une vie, prend tout son sens avec ces deux acteurs, dont le jeu est une réelle force en soi. Pourtant, le pari était risqué tant le roman, paru en 2007, est devenu très rapidement l’égérie de la littérature classique moderne et un incontournable des écrits LGBT. Mais voilà, le charme et l’envoûtement opèrent dès les premières images, et même les secondes et toutes les autres encore. Un tableau riche et admirable s’offre à nous dans le calme et la sérénité, avec comme simple musique le bruit d’une brise chaleureuse et des cigales. Call Me By Your Name est un film qui fait du bien, léger et sensuel, le français et l’italien se mêlent à l’anglais, comme si une langue n’était pas suffisante pour parler d’amour.

On est très vite admiratifs devant l’acteur franco-américain Timothée Chalamet, avec toute son aisance, sa classe et son charme. Les Américains n’ont d’ailleurs d’yeux que pour lui, mais la France a presque envie qu’il lui appartienne. Il semble avant tout appartenir tout entier à ce long métrage taillé sur mesure pour lui.

Oui, Call Me By Your Name est un film indépendant très académique et ses quelques deux heures pourraient sembler longuettes pour un public non averti, mais il a au moins le mérite d’aller à contre-courant des blockbusters et du cinéma gros budget, dans une industrie qui se perd dans les effets spéciaux, plutôt que les effets de style.

Cinenews.be <http://cinenews.be/> Où trouver une séance ?

✩ : mauvais

★ : moyen

★★ : bon

★★★: excellent