Intergalactic Lovers : un groupe lumineux made in Belgium

Intergalactic Lovers : un groupe lumineux made in Belgium

Juste avant de monter sur la scène de l’Ancienne Belgique pour un concert archi sold out, nous avons eu la

Juste avant de monter sur la scène de l’Ancienne Belgique pour un concert archi sold out, nous avons eu la chance d’interviewer la chanteuse du groupe Intergalactic Lovers Lara Chedraoui. Un coup de cœur, cela ne s’explique pas et le dernier album “Exhale” de ce groupe 100% belge est lumineux. Du bon son pop / rock avec la voix de Lara, une chanteuse brûlante de sincérité et de spontanéité…  Que ceux qui ont raté ce concert se réjouissent : Intergalactic Lovers sera à nouveau à l’AB le 14 février ! 

Intergalactic Lovers

Intergalactic Lovers, ça vient d’où ? 

On vient tous d’Alost et dans cette région quand on fête un anniversaire, on fait souvent une soirée déguisée sur un thème. C’était l’anniversaire de Maarten et le thème était “Comment serait l’humanité dans le futur ?”. Il est donc arrivé en Intergalatic Lovers. Tout le monde a tellement aimé qu’on a gardé le nom.

Vous vous connaissiez tous d’avant ? 

Oui, Maarten et Raf étaient mes moniteurs aux scouts et Brendan était dans le même groupe de scouts…Maarten et Raf jouaient déjà de la musique. Moi à l’époque, je les regardais jouer. Brendan avait différents petits groupes dans lesquels il jouait. Après ça, on a monté un collectif et on a arrêté les scouts.

Comment cela se passe-t-il quand vous composez un album ? 

Tout le monde s’y met ! On travaille assez lentement, car on veut que tout le monde soit d’accord. Ce n’est pas une seule personne qui décide, il s’agit d’un groupe… Pour nous, c’est vraiment important que tous les morceaux soient validés par tous. C’est souvent Maarten ou Raf qui viennent avec une mélodie et puis on y travaille tous ensemble. Chacun fait sa part…C’est hyper intéressant de vouloir créer quelque chose en satisfaisant tout le monde.

Et vous êtes souvent d’accord ? Les choix coulent de source ou vous avez des discussions plus soutenues par moment ? 

Moi, plus je connais les gens, plus je les apprécie et plus j’ai du mal à dire quand ça ne me plaît pas… J’ai souvent peur de les blesser… Mais c’est un peu comme dans un couple.. On doit apprendre à dire les choses et à bien communiquer (rires) !

Intergalactic Lovers

                                      @Carlo Verfaille

Vous avez réalisé la musique du film Code 37. Une belle expérience ! 

Oui en effet ! Ils nous ont contactés pour réaliser la BO du film mais les délais étaient vraiment très courts ! On avait à peine deux mois ! Heureusement, on venait de sortir un nouvel album donc on leur a proposé de regarder s’il y avait des chansons qui leur plaisaient ! Et c’est ce qu’il s’est passé ! Comme le film avait été tourné dans différents pays : Scandinavie, Allemagne, France, Belgique … Notre musique a voyagé ! Mais j’espère vraiment qu’un jour, on pourra travailler sur bande-son pour un film entièrement ! Ce serait super cool ! Pour le moment, j’écris les paroles sur une mélodie que je reçois… Mais je pense que ce serait vraiment un très beau challenge d’écrire des paroles sur des images que tu reçois… T’imprégner d’un autre univers…

Tu joues ce soir à L’Ancienne Belgique, c’est sold out ! Que penses-tu du public bruxellois ? 

Ah je les adore ! Ils sont chaleureux, attentifs ! Vous savez c’est très différents dans d’autres pays, dans les autres cultures. Il y a des pays où discuter pendant tout le concert est une chose complètement normale. Comme si le concert n’était qu’une musique de fond. La première fois, ça m’avait complètement étonné. Je me demandais s’ils aimaient vraiment ! C’était assez horrible comme sensation… Donc évidemment, jouer en face de Bruxellois ce n’est pas du tout la même chose ! Ils vivent le concert avec toi !

@Anton Coene

Quel est votre rêve un peu fou ? 

Notre rêve un peu fou ce serait de jouer notre musique partout dans le monde. Ce serait un grand luxe de pouvoir voyager avec tes amis et de jouer ta musique dans le monde entier ! Même si parfois, les tournées sont assez éprouvantes. Là, on termine une tournée de 12 dates… Ce sont des journées assez longues, tu fais la route la journée, tu répètes et le soir tu joues et puis tu reprends la route et ça recommence… Pendant la journée, tu ne fais rien… Mais le soir, la scène… Les rencontres qui en découlent…Celles que tu fais dans chaque endroit… C’est un plaisir si unique et si intense !

Pendant vos tournées, arrivez-vous à toujours trouver l’énergie pour monter sur scène ou parfois vous êtes vraiment crevés ? 

C’est très étrange… Certains soirs, je me dis que je n’y arriverai pas parce que je me sens vraiment très fatiguée ou pas bien. Et puis, tu arrives sur scène, tu entends le public qui t’acclame… et tu reçois cette énergie… et la fatigue disparaît ! C’est dingue ! J’éprouve toujours des sentiments très forts quand je suis sur scène… Quand un moment, je chante une chanson et que j’entends tout le public la chanter avec moi…C’est tellement intense…tellement beau…ça m’émeut et m’émouvra toujours…

 

Plus d’info ?

Facebook  du groupe Intergalactic Lovers

Page Facebook de Lara Cherdraoui 

Lien concert du 14/02 à l’AB