Karo V : “Être DJ ce n’est pas simplement pousser des boutons, c’est raconter une histoire”

Karo-V

Depuis 15 ans, Karo V diffuse son style sur les scènes de la musique électro. On a pu la voir et l’entendre aux Piknik Elektronik, à la Maison du Peuple, au Dali’s Bar ou encore au Zodiak où elle est résidente. Karo V passe de la deephouse ou de l’électropop à de  la techhouse …Rencontre avec cette DJ qui sait si bien s’adapter à son public, aux endroits tout en gardant son style bien particulier et en n’arrêtant pas de nous faire vibrer.

Karo-VComment es-tu arrivée comme DJ ? 

Depuis l’adolescence j’étais intriguée par le DJ, je sortais régulièrement dans le milieu underground, je discutais avec d’autres DJ…je me rendais compte que ça m’attirait. Et puis en 2002, j’ai décidé de m’acheter du matériel. Je me suis entrainée d’abord seule, puis avec un ami qui était tout aussi passionné que moi. On se motivait et on s’entrainait ensemble. Quatre mois après avoir acheté mon matériel, j’ai approché un bar. Je me suis retrouvée un jeudi soir à mixer et ça s’est super bien passé. Je me sentais dans mon élément. Puis, le patron m’a proposé de venir mixer pour son anniversaire et comme ça au fur et à mesure les choses se sont concrétisées. 

Est-ce facile d’être DJ à Bruxelles ? 

Non, clairement pas ! Il y en a beaucoup…Quand j’ai commencé, on ne mixait qu’avec des vinyles maintenant beaucoup utilisent des CD’s par facilité. La technologie a bien évoluée comparé à mes débuts ce qui donne l’impression à beaucoup de personnes qui peuvent le faire. Puis quand on est DJ, on doit souvent faire de la prospection, rencontrer des gens, faire écouter ses démos…comme un commercial en fait. Mais je me rends compte que même si il est plus facile de devenir DJ aujourd’hui, c’est plus difficile de le rester. Il n’y a rien à faire, on doit produire de la qualité…raconter une histoire…J’aime les choses mélodieuses, proposer un alternatif accessible où tout le monde s’y retrouve…J’aime sentir ce que le public souhaite.

Tu as mixé lors d’événements, de grandes et petites soirées, d’émissions radio… Quel univers préfères-tu ? 

J’adore les soirées, car c’est là que je suis en interaction avec les gens. J’adore avoir le temps or parfois dans des plus grandes soirées les line-up sont assez intenses. Il y a 7-8 DJ’s et chacun de nous a une heure… Pour moi, c’est un peu frustrant… Je m’éclate dix mille fois plus quand on me laisse de 22h à 4h du matin… 

Karo-VTu es maman; comment arrives-tu à gérer le milieu de la nuit avec la vie diurne ? 

Il faut une bonne organisation et savoir quand on peut faire la fête et quand on mixe quelques heures et qu’on rentre direct. J’avoue que je n’ai jamais eu de problème à ce niveau-là. Je sais garder un équilibre ! 

Un rêve un peu fou que tu souhaiterais réaliser ?

Depuis un petit temps, je me suis mise à composer…Alors si c’est un rêve, j’espère qu’un jour je ferai un live de mes compositions. À côté de ça, j’aimerais jouer dans des endroits réputés et être choisie pour la qualité de mes sets. Et puis, surtout… continuer à m’amuser ! 

Plus d’info ? 

Facebook Karo V : ici 

SoundCloud : ici 

Événements à venir : ici