Le phénomène Stranger Things

La saison 2 de Stranger Things est sortie le 27 octobre dernier et l’engouement post saison 1 n’a pas fléchi. Mais alors qu’est-ce qui a fait le succès de ce programme, devenu sans conteste un des incontournables de Netflix ? Décryptage par Brussels Is Yours…

Le pitch de Stranger Things

L’histoire commence au début des années 80, dans une petite ville de l’Indiana aux États-Unis. Will Byers, un jeune adolescent disparaît soudainement. Voyant l’enquête piétiner, ses amis décident alors de se lancer à sa recherche. Leur aventure va les amener sur le chemin d’une étrange fillette (Eleven), au crâne rasé et aux capacités hors du commun. Il vont également découvrir [SPOILER SAISON 1: que Will est enfermé dans un monde parallèle peuplé de créatures terrifiantes et que la frontière entre ce monde et le monde réel ne tient qu’à un fil.]

[SPOILER SAISON 2 : Après en avoir été libéré, Will va commencer à expérimenter des visions terrifiantes de l’autre monde, qu’il confondra parfois avec la réalité. Il ne va cependant rien dire à ses amis et sa famille. Pendant ce temps, Eleven s’échappe de l’autre monde et est recueillie par le Shérif Jim Hopper.]

* surligner pour découvrir les résumés 

De très bon chiffres

Selon l’entreprise américaine Nielsen, Stranger Things aurait mis au tapis l’indétrônable Walking Dead en matière d’audience, pour le lancement de sa seconde saison. Bien que Netflix ne communique pas ses chiffres, le groupe a pu estimer qu’elle a été visionnée par 15,8 millions de personnes ! C’est également un carton plein auprès des 18-49 ans puisqu’ils représentent les trois quarts de cette audience, soit 11 millions.

Il y a tout de même une ombre au tableau puisque la firme a également noté que le show a perdu presque 10 millions de spectateurs entre le premier et dernier épisode qui terminera la course à 4,6 millions de spectateurs. Ce qui reste malgré tout une bonne audience pour le Network.

Notre avis

Stranger_things

De gauche à droite, Caleb McLaughlin (Lucas), Gaten Matarazzo (Dustin), Finn Wolfhard (Mike), Millie Bobby Brown (Eleven).

Stranger Things a révélé une flopée de jeunes acteurs tous très prometteurs. Notamment Millie Bobby Brown (Eleven) devenue à seulement 13 ans et en 1 an, une véritable icône de mode et Finn Wolfhard qui a décroché depuis un rôle dans le film d’horreur à grand succès Ça. Cette joyeuse bande est tout ce qu’il y a de plus attachant et est sans conteste un point fort du show.

En soi, il n’y a rien de révolutionnaire, Stranger Things s’inspire avant tout des grands classiques fantastiques et de science-fiction des années 80. Cet effet “nostalgie” est d’autant plus plaisant que la mise en scène et les reconstitutions sont visuellement impeccables. c’est encore plus vrai pour la saison 2, qui au regard du succès de la précédente saison, a bénéficié d’une rallonge budgétaire conséquente, et ça se voit !

Si la saison 1 était une véritable découverte enchanteresse, la saison 2 semble se perdre légèrement au démarrage avec un premier épisode paresseux et un second gère plus trépidant. La magie est bien présente, mais semble s’essouffler légèrement. Gare à ne pas tomber dans un vulgaire film de monstres !

Bande-annonce de la saison 1 :

Bande-annonce de la saison 2 :