Le film du mercredi : Red Sparrow, l’espionnage a rarement été aussi sexy !

Le duo Jennifer Lawrence et Francis Lawrence reprend du service après le succès de la saga Hunger Games, qui avait révélé au monde les talents d’actrice de la belle Jennifer Lawrence. Le  réalisateur américano-suédois Francis Lawrence avait débuté sa carrière en réalisant des clips pour de grandes stars de la musique comme Beyoncé, Britney Spears ou encore Lady Gaga. Il fut également à l’origine des longs-métrages Constantine et Je suis une légende. Son nouveau film est bien loin de ses adaptations fantastiques, mais ce thriller glaçant vaut tout de même le détour, ne serait-ce que pour apercevoir Mathias Schoenaerts donner la réplique à une des actrices américaines les plus en vogue du moment. 

Le Synopsis :

Dominika, est une jeune femme russe, passionnée de danse. Elle évolue en tant que ballerine dans un spectacle à succès, tout en aidant sa mère, malade, dans le quotidien. Mais un jour, ses rêves se brisent, en même temps que son partenaire lui brise une jambe lors d’une représentation. Elle est alors recrutée contre sa volonté par les services secrets russes et surtout, par son propre oncle, qui décident de l’envoyer dans une école très spéciale, où sont entraînés les “moineaux”, des individus triés sur le volet pour leur charme et leur beauté. Ceux-ci sont éduqués avec des méthodes douteuses, à utiliser leur corps comme arme, au service du gouvernement russe. Très vite, Dominika devient une des meilleures recrues…

Notre avis :

Malgré l’invraisemblance du scénario est des accents russes à la limite du ridicule (peut-être vaudrait-il mieux le voir en VF), Red Sparrow se démarque de l’explosif Atomic Blonde avec Charlize Theron par sa froideur ambiante et son scénario qui ne s’embarrasse pas de scènes d’action superflues. Peut-être d’ailleurs que certains seront déroutés de ne pas retrouver les explosions, flingues et gadgets dernier cri propres au bon vieux film d’espionnage, mais ce parti-prix audacieux ne dessert pas totalement le film, qui assume la carte du «faux-réalisme».

Evidemment Francis Lawrence a taillé à son actrice fétiche un film sur mesure, et il lui va bien (si on met de côté l’accent raté). Un exercice difficile où Jennifer Lawrence semble avoir donné beaucoup d’elle-même pour servir une prestation dépourvue d’émotion. Elle semble ainsi reprendre possession de son corps après le scandale de photos nues volées et jetées en pâture sur la toile, pour lequel elle semblait avoir été beaucoup affectée.

En somme, Red Sparrow est à voir pour l’émancipation de Jennifer Lawrence, qui se rebelle contre l’image de la femme-objet. Une chose est sûre en revanche, il ne s’agit pas du meilleur rôle de Mathias Schoenaerts, perdu dans une batterie de seconds rôles assez mauvais, ni du meilleur film d’espionnage qu’il vous sera donné de voir, mais il saura vous divertir comme il se doit.

Cinenews.be <http://cinenews.be/> Où trouver une séance ?

✩ : très mauvais

★ : mauvais

★★ : moyen

★★★: bon

★★★★: très bon

★★★★★: excellent