Julie Wissocq : l’architecture à Bruxelles

Julie-Wissocq

Son goût de la terre et des matériaux bruts lui vient de l’Afrique;  le goût de la nature, de la lumière et des grands espaces lui vient de l’étranger. Julie Wissocq apporte dans ses intérieurs une élégance, une pureté et beaucoup de chaleur comme à son image. A Bruxelles, elle travaille avec les plus grands bureaux d’architecture depuis plusieurs années.

Comment ta passion pour l’architecture est née ? 

Julie-Wissocq

J’ai grandi en Afrique. On changeait souvent d’endroits, on vivait dans des lieux différents, des cadres différents…je m’amusais à redessiner ce que je voyais, je réaménageais les espaces…je me réappropriais le lieu en quelque sorte…Puis j’ai fait mes études à Bruxelles et je suis partie en Erasmus à Montréal. Les expériences professionnelles se sont accumulées dans différents bureaux d’architecture. Quand on est passionnée, on assimile beaucoup et très rapidement !

Tu t’es occupée de la maison Zita qui est une magnifique maison d’hôtes à Bruxelles, mais qui propose également une série d’activités. Comment ce projet est-il né ? 

J’ai rencontré Karim Bassil à une soirée aux jeux d’hiver (rire) ! Il m’a demandé de venir voir une maison qu’il venait d’acheter. Il avait eu un énorme coup de coeur.  Il ne savait pas exactement ce qu’il voulait en faire. La maison était très belle, elle dégageait beaucoup de charme, mais elle était complètement dans son jus ! Il y avait des minis salles de bain, une toute petite cuisine, plusieurs espaces fermés… C’était vraiment à l’ancienne ! On a esquissé plusieurs projets pour arriver finalement à un concept de maison d’hôtes mais également d’âmes. Un lieu qui partagerait les passions de Karim…un lieu de rencontres, mais aussi d’expositions, de concerts de musique, d’ateliers de cuisine … L’idée de cette maison était que les gens se sentent chez eux, tout en gardant le charme de la maison à savoir tout ce qui était moulures, vieux planchers… On a restauré, retravaillé les espaces pour faire plus de salles de bain, de chambres, on a aménagé la cave en grande cuisine et le jardin pour offrir une oasis de calme en pleine ville…et toujours avec cet esprit très simple, très soft, très chic… Et le concept plaît ! Les gens sont contents, ils reviennent, ils participent aux événements ! C’est tellement agréable de voir le concept vivre après y avoir travaillé ! En tant qu’architecte, on retourne rarement dans le lieu une fois que ce dernier est terminé !

C’est fréquent d’élaborer un concept pour un lieu dans ton travail ? 

Julie-Wissocq

C’est très variable ! Il arrive, comme avec la maison Zita, que j’élabore un concept, d’autres fois les personnes ont déjà leur idée bien définie. Les deux sont toujours très intéressants… Plus un concept est fort, plus c’est amusant à faire ! En tant qu’architecte, ce qu’on essaye de réaliser quand il s’agit d’une rénovation, c’est de remettre le charme du bâtiment en valeur, puis on suit les envies du client tout en respectant le lieu et en apportant de l’élégance et de la sobriété. Remettre en valeur les espaces en épurant, en simplifiant…tout en gardant des matériaux chaleureux…Il ne faut pas que ce soit froid… Ce n’est pas parce que c’est épuré que ça doit l’être, forcément.

Julie-WissocqQue penses-tu de Bruxelles au niveau architecture ? Où se situe notre capitale par rapport à d’autres villes ? 

Bruxelles est loin derrière au niveau de l’urbanisme par contre on est assez fort en ce qui concerne la restauration de bâtiments anciens. Il y a de plus en plus de beaux projets donc c’est assez enivrant ! Le Belge a une brique dans le ventre, il investit facilement dans l’immobilier.

Quels sont tes endroits préférés à Bruxelles?

Julie-WissocqJ’aime beaucoup l’art déco et nous avons la chance d’avoir des bâtiments magnifiques ici comme la Villa Empain, le Palais Stoclet…je trouve que l’art déco c’est un art qu’on ne trouve pas spécialement ailleurs et pourtant il dégage quelque chose de très chic et de très sobre.

Un projet un peu fou que tu souhaiterais réaliser ? 

Oui j’aimerais bien réaliser un boutique-hôtel et développer le concept dans d’autres pays…ainsi qu’un écolodge en Afrique (rire) ! Un écolodge se situe généralement au bord d’une rivière, au milieu des animaux ce qui permet de vivre en autosuffisance…dans un cadre naturel, avec des matériaux naturels…Ce serait un agréable challenge !

Plus d’infos ?

Site Internet : www.jw-architects.com

La Maison Zita : www.zita-brussels.com