Sonnfjord : le groupe belge qui monte…

Sonnfjord : le groupe belge qui monte…

L’interview se passe avant leur concert au Brussels Summer Festival dans les loges de la Madeleine ! Du groupe Sonnfjord,

L’interview se passe avant leur concert au Brussels Summer Festival dans les loges de la Madeleine ! Du groupe Sonnfjord, on rencontrera Maria-Laetitia compositrice et chanteuse. Aurelio Mattern, son frère, et François de Moffarts, tous deux musiciens et arrangeurs. Rencontrer Sonnfjord, c’est un peu comme entrer dans une famille l’espace d’un instant. L’union est forte, l’ambiance est bonne et la bienveillance est palpable… 

SonnfjorgMaria-Laetitia et Aurelio Mattern, vous avez grandi à Braine. Jouiez-vous aussi de la musique enfant ? 

Maria-Laetitia : Oui ! 

Aurelio : Pas vraiment ensemble ! Elle jouait de la flûte, mais elle avait des fou-rires tout le temps (rire) ! Il fallait attendre 10 minutes avant de pouvoir entendre quelque chose ! 

Maria-Laetitia : Moi je faisais de la flûte traversière et lui jouait de l’accordéon. On a vraiment suivi la voie traditionnelle au début avec le solfège, etc. On s’intéressait déjà à la musique. Puis ça a grandi avec le temps… 

Aurelio : Oui c’est ça et pour ma part vers 15-16 ans, j’ai eu envie de faire de la musique avec quelqu’un d’autre. Parce qu’avec le piano, l’accordéon à l’académie, j’étais toujours seul… J’avais envie de partager ma passion avec d’autres personnes et l’accordéon est une passion plus difficile à partager (rire) ! Yann Tiersen n’avait pas encore rendu ça cool !

SonnfjorgEt comment avez-vous rencontré François ?

Aurelio: Nous étions dans la même école. Et c’est un jour, une fille de ma classe qui m’a dit : “Tu devrais parler à François, il joue de la guitare et il est super doué”. C’est lors d’un voyage qu’on a commencé à parler.

François: Puis, l’idée de créer un groupe et amener de la musique plus structurée qui nous ressemblait s’est installée.

Oui, vous avez créé un groupe Lucy Lucy et un soir de concert au Botanique, vous demandez à Maria-Laetitia de monter sur scène et de faire une chanson avec vous…

Maria-Laetitia : Oui bien renseignée (rire) ! Lucy Lucy fonctionnait bien pour eux, moi j’étais en rhéto et j’ai ce souvenir de monter sur cette scène au Botanique, c’était magique et complètement irréel… monter sur scène avec eux, si jeune… 

Qu’est-ce qui vous avait motivé à la faire monter sur scène ? 

Sonnfjorg

Diego Crutzen Diaz @BSF

François: on avait une chanson Bottom First et il fallait qu’elle vienne la chanter en live. 

Aurelio : À l’époque, j’avais ma chambre en bas où je faisais ma musique, mes petits enregistrements. Un jour, elle est dans ma chambre et je lui fais chanter le refrain. François l’écoute et arrange le morceau, et on l’ajoute à l’EP. Sonnfjord venait de naître et nous n’en savions encore rien. La transition a été longue, car entre le moment de cet enregistrement et le premier EP de Sonnfjord, 4 ans se sont écoulés. Durant ces années, nous avons continué à jouer, mais séparément. 

Maria-Laetitia : Sonnfjord a finalement été des retrouvailles… J’avais vraiment l’impression qu’ils étaient heureux de pouvoir jouer à nouveau ensemble avec Fabio le batteur de Lucy Lucy aussi. 

Aurelio : Maria-Laetitia avait des super compositions et on a appelé les copains. À la base, elle faisait ses études. Nous, on bossait. On trouvait le projet sympa, mais on ne s’est jamais imaginé l’ampleur que ça prendrait ! Nous étions simplement heureux de jouer ensemble…

SonnfjorgLe nom du groupe Sonnfjord a été trouvé par Maria-Laetitia lors d’un voyage en Erasmus. Quelle est la signification ?

Maria-Laetitia : Je suis partie en Filande en Erasmus et j’ai eu un coup de coeur pour les pays nordiques. Je me sentais vraiment chez moi, j’adorais cette atmosphère…Il s’est vraiment passé quelque chose pour moi là-bas. En rentrant quand le groupe a commencé à se créer. Il m’a paru évidement qu’il y ait une touche de ce pays. Ce mot évoque donc ce côté nordique, froid avec de grands espaces…Sonnfjord ne signifie rien en particulier.

De puis c’est l’explosion et vous avez une grosse actualité cet été. Aujourd’hui notamment au BSF… 

Maria-Laetitia : C’est un immense honneur en plus de jouer au BSF qui chaque année, a une magnifique affiche ! On a l’avantage que tout se fait progressivement donc c’est assez confortable… Il ne s’agit pas d’un gros buzz qui risquerait peut-être de tomber après… On est confiant, on a une bonne équipe et on a un bon fonctionnement entre nous. 

François: Les bases sont assez solides, on est loin du groupe qui fait le buzz avec une seule chanson… 

Maria-Laetitia : Au niveau du public, il y a beaucoup de gens qui nous découvrent, mais ce qui est génial c’est qu’on commence à voir des visages qui reviennent…et ça fait chaud au coeur ! Le public belge est un public bienveillant ! 

Plus d’info ? 

www.sonnfjord.be

Facebook : Ici 

Prochain concert : le 4 octobre 2018 au Botanique