Les pétasses du TTO

petassesTTO

Les pétasses jouent les prolongations jusqu’au 23 juin au Théâtre de la Toison d’Or pour notre plus grand bonheur à tous.

Ce spectacle reflète tout l’humour noir et cynique que Sébastien Ministru porte envers notre société et les bobos qui la composent. Quatre bobos qui essayent d’organiser une oeuvre de charité mais qui feraient mieux de d’abord s’aider soi-même

L’histoire des pétasses:

Anne-Véro (rang de perles et jupe vénézuélienne à volants), Isadora (over accessoirisée) et Paul (polo à col relevé et pull lilas jeté sur les épaules) organisent la première soirée de soutien à leur association d’aide aux pauvres, des pauvres qu’ils adorent quand ils n’habitent pas trop près de chez eux. Ils font appel à Pierre-Jean Pierre, spécialiste bronzé qui bosse dans l’événementiel. Cette soirée danso-dînatoire se clôturera par une vente aux enchères des œuvres de feu Francesco de Loyola di Calabre, peintre un peu oublié et on se demande bien pourquoi.

Notre avis:

C’est la pièce parfaite pour rire et se détendre après une longue journée. On reconnait l’humour acerbe et le verbe bien tranché de Sébastien Ministru. Ce dernier qu’on ne présente plus tant on connait sa voix sur les ondes radios et qui multiplie les pièces à succès au TTO (Excit, Fever, Cendrillon ce macho, Ciao ciao bambino,…). Les acteurs tiennent bien leur rôle et interprètent avec panache ces personnages haut en couleur. Ils sont les pures caricatures des bobos avec toutes leurs contradictions mais dans qui parfois on se reconnait ou on reconnait quelqu’un. Car finalement même si on en rigole, nous sommes un peu tous et toutes des pétasses.

De Sébastien Ministru Sur une idée originale de et avec Jean-François Breuer, Aurelio Mergola, Ariane Rousseau et Nathalie Uffner Mise en scène Alexis Goslain